Tout savoir sur les gants moto homologués obligatoires

Mister Moto / août 14, 2017

Si vous roulez en moto depuis le 20 novembre 2016, vous avez l’obligation de porter des gants homologués. On fait le point sur cette obligation presque un an après l’entrée en vigueur de cette loi.

Les gants homologués, qu’est-ce que c’est ?

Si vous portez des gants qui répondent à la norme CE (Communauté Européenne), cela ne suffit pas. Il faut une étiquette supplémentaire ou une information complémentaire. A l’intérieur des gants, il doit y avoir mention de la directive européenne 89/686/CEE. Ces gants assurent une meilleure protection en cas de chute. Cette protection individuelle doit répondre à cinq tests pour être homologuée. Les gants doivent donc résister à l’abrasion, à l’arrachement, à l’éclatement, au déchirement et à la coupure.
Ils sont aussi mieux maintenus grâce à une patte de serrage et ils couvrent entièrement le poignet.

Comment on reconnait les gants homologués ?

Sur l’étiquette des gants homologués, une moto est dessinée, le sigle CE et l’indication de la norme EN 13594:2015. On a deux niveaux de résistance. Le niveau 1 permet de résister à quatre secondes d’abrasion et l’étiquette est marquée Mention 1 ou 1KP pour Knuckle Protection. Le niveau 2 résiste à une abrasion de huit secondes. Ils sont marqués 2KP. Les premiers sont plus adaptés à une conduite par beau temps ou en ville alors que les seconds sont indispensables pour une conduite routière.
Les gants homologués ont des renforts au niveau de la paume aux articulations des doigts. Une patte de serrage assure un maintien parfait.
Vous avez le choix entre des gants en cuir, en tissu ou en kevlar.

C’est pour qui ?

Vous êtes concerné si vous conduisez une moto mais aussi un scooter, un cyclomoteur, un tricycle ou un quadricycle à moteur. Le conducteur doit avoir des gants homologués mais son passager également, c’est aujourd’hui un accessoire moto pas cher pour tous les motards.

Qu’est-ce que vous risquez ?

Il n’y a plus de tolérance et les contrôles sont assez fréquents.
Si vous avez bien investi dans des gants homologués mais que l’étiquette n’a pas résisté au temps, il faut avoir un certificat de conformité des gants émis par le fabricant dans vos papiers. Cela permet de prouver que vos gants sont homologués. Si vous ou votre passager n’avez pas les bons gants, vous risquez une amende de troisième classe soit 68 euros et un point supprimé sur votre permis. En payant dans les quinze jours, l’amende est abaissée à 45 euros. Mais c’est aussi votre sécurité qui est en jeu. Avec des gants homologués, les blessures aux mains sont évitées ou limitées dans 95 % des cas.

Pour résumer, si vous roulez en deux roues, que vous soyez pilote ou passager, il vous faut des gants portant la mention CE avec le pictogramme d’une moto et la mention 1, 1KP ou 2KP. Il faut donc faire bien attention en achetant une nouvelle paire de gants pour la moto.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *