Glissières de sécurité moto

Mister Moto / septembre 5, 2017

Les premières glissières de sécurité ont été installées il y a 40 ans. On en trouve aujourd’hui sur la plupart des réseaux routiers en Europe. Ils ont été installés pour garantir la sécurité des automobilistes afin d’éviter les sorties de route. Mais ce qui améliore la sécurité des automobilistes est un véritable danger pour les motards.

Quels sont les risques pour les motards ?

Les glissières sont faites de barres horizontales fixées en hauteur et maintenues au sol par des poteaux. En cas d’accident, le motard est violemment projeté contre la barrière et se blesse en glissant sous le rail. Il arrive aussi que le conducteur percute à grande vitesse la barrière ou un des poteaux et se blesse grièvement. En effet, les glissières de sécurité sont souvent mises en cause dans les accidents graves ou mortels dont sont victimes les conducteurs de moto.

Les motards se mobilisent

La FEMA est la fédération des associations des motocyclistes européennes. Il milite depuis des dizaines d’années pour le retrait ou le changement de ces glissières.

La FEMA ainsi que la FFMC (Fédération Française des Motards en Colère) dénonce ce problème et propose de rajouter aux barrières en acier des rails de protection ou lisses-basse afin de retirer cet espace dangereux entre la route et les glissières.

Dans le cadre d’une action d’alerte et de prévention en 2015, le FFMC a également proposé d’entourer les poteaux avec des pneus usagés afin de montrer l’efficacité de la protection à moindre coût. L’action a eu beaucoup de succès sur les réseaux sociaux, mais cela n’a pas vraiment permis d’améliorer concrètement la situation.

L’association ne compte pas en rester là et cherche à faire entendre sa cause jusqu’au niveau européen afin que la norme EN1317 sur les glissières de sécurité soit enfin adaptée aux motards.

Quelles sont les solutions proposées par les motards ?

Les motards proposent simplement de rajouter aux glissières des rails basse-ligne afin d’éviter les espaces vides entre le sol et la barrière ou d’installer un muret en béton pour combler cet espace. Le coût de ces installations est important, mais le FFMC rappelle que le prix des autoroutes augmentent régulièrement et l’association espère qu’une partie de cet argent servira à améliorer la sécurité des motards.

D’autres personnes essaient de créer des équipements plus sûrs, comme par exemple le Roller-Système, fabriqué par un coréen, qui est constitué d’une double glissière à rouleaux qui diminue l’espace entre la barrière et la route, et les poteaux plus ronds. Mais aucune de ces installations n’ont encore été testées.

Le sujet est sensible, mais malgré tout, l’État ne fait rien pour améliorer les choses. Un motard surnommé Mediahtor a essayé avec l’aide d’autres motards de sensibiliser le public en montrant la dangerosité des barrières de sécurité.

N’hésitez pas à partager ce fait sur tous les réseaux sociaux, les glissières de sécurité sont utiles pour les automobilistes, mais dangereuses pour les motards.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *