Contrôle technique motos obligatoire à la revente 2017

Mister Moto / octobre 12, 2017

Le contrôle technique obligatoire pour les deux et trois roues a longtemps été un sujet de discorde. Alors qu’il y a quelques années, le Parlement européen avait repoussé le débat à 2022, le contrôle technique des motos et scooters a bien été mis en place. Dans le cadre d’une revente d’un véhicule à deux ou trois roues, il est désormais obligatoire d’effectuer un contrôle technique. Applicable depuis 2017, il permet avant tout de protéger les conducteurs et de faire diminuer la mortalité sur les routes. Pourquoi une telle mesure a été adoptée ? Qui est concerné ? Quelle réponse de la part des motards ?

Ce qui change en 2017 pour les motards

La visite d’un véhicule à quatre roues (voiture) au contrôle technique a été instauré depuis des années. A réaliser tous les deux ans après cinq années de mise en circulation, il permet de vérifier que le véhicule est en bon état de marche général et ne représente aucun danger pour soi et les autres.

Désormais, les conducteurs de véhicules à deux ou trois roues sont soumis au contrôle technique obligatoire dans le cas d’une revente. Cette mesure entre dans le cadre du plan d’action sur la sécurité routière. Le but est de réduire la mortalité sur les routes.

Quelles seront les vérifications effectuées ? Le bon fonctionnement général du véhicule bien sûr, mais aussi les pneus, suspensions, freins et l’éclairage. Concernant les cyclomoteurs, la vitesse sera contrôlée afin d’éviter la revente d’un véhicule débridé, représentant un danger.

Lors de la revente d’un véhicule à deux ou trois roues, le vendeur devra être en mesure de présenter le contrôle technique à l’acheteur.

Contrôle technique des motos et scooters : quel objectif ?

Protéger les conducteurs de deux et trois roues est la priorité du plan d’action mis en place. Les deux et trois roues constituent moins de 3% du trafic routier. Pourtant, ils représentaient plus de 40% des blessés graves et plus de 20% de morts sur la route en 2015. Les dysfonctionnements techniques des deux roues sont la cause de plus de 5% des tués.

Le contrôle technique obligatoire a donc pour objectif de limiter les risques de véhicules défaillants et de réduire le nombre de blessés et tués sur les routes. La mesure entrée en vigueur en 2017 sera également appliquée dans de nombreux pays européens.

La grogne des conducteurs de motos

La nouvelle réglementation du contrôle technique obligatoire en faveur des motards n’a pas été bien accueillie par ceux-ci. La FFMC (Fédération Française des Motards en Colère) a mené plusieurs actions depuis 2015. Les motards ont également lancé une pétition qui a recueilli plus de 40 000 signataires.

Les motards refusent ce nouveau contrôle technique en raison de son coût important pour les propriétaires de deux et trois roues. D’autre part, ils doutent de son efficacité quant à la sécurité routière. Ils craignent également que ce contrôle technique à la revente devienne un contrôle périodique, tous les deux ans, comme y sont soumis les automobilistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *